Le cycle de l’eau

Le cycle de l’eau

672 total views, 4 views today

Saviez-vous que la même eau est en circulation permanente depuis la création de la Terre il y a 4 milliards d’années ?

Et oui, c’est toujours la même eau qui circule et se transforme en permanence dans l’atmosphère, à la surface et dans le sous-sol de notre Terre !!

Le cycle de l’eau représente le long voyage effectué par l’eau lorsqu’elle se déplace de la surface de la Terre vers l’atmosphère, puis retombe au sol, et ainsi de suite. Le cycle de l’eau s’appelle aussi le cycle hydrologique.

LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DU CYCLE DE L’EAU

 

1ère ÉTAPE : L’évaporation de l’eau liquide

Les rayons du soleil réchauffent l’eau des rivières, des fleuves, des lacs, des mers et des océans. C’est par ce moyen que l’eau passe d’un état liquide à un état gazeux (vapeur d’eau). Cette eau s’évapore et monte dans l’atmosphère.

Concernant les plantes et les autres espèces végétales, elles puisent l’eau dans le sol et la rejettent sous la forme de vapeur d’eau qui s’élève également dans l’atmosphère.

 

2ème ÉTAPE : La condensation

Au contact de l’atmosphère, la vapeur d’eau se refroidit et se transforme en petites gouttelettes qui vont être à l’origine de la formation des nuages. C’est ce qu’on appelle la condensation.

 

3ème ÉTAPE : Les précipitations

Transportés par la circulation atmosphérique, les nuages se déplacent et selon la température, l’eau retombe sur le sol sous forme de pluie, de neige ou de grêle. C’est le retour de l’eau à la surface terrestre à l’état liquide ou solide.

 

4ème ÉTAPE :  Les mouvements de surface

L’eau de pluie s’écoule lorsqu’elle rencontre un sol imperméable et dévale de l’amont vers l’aval. Elle ruisselle le long des pentes jusqu’à se déverser dans les rivières, les fleuves et les lacs pour ensuite être transportée jusque dans les mers et les océans. Les rivières, les fleuves ou les lacs qui reçoivent les eaux de ruissellement sont appelés cours d’eau de drainage.

 

5ème ÉTAPE :  L’infiltration

L’eau de pluie pénètre dans les sols perméables. En s’infiltrant dans un sol perméable, l’eau traverse des terrains tendres (argiles, marnes) ou plus durs (calcaire, grès). Ces roches millénaires protègent la pureté de l’eau lui procurant une composition minérale immuable et propre à son territoire. Les zones d’infiltration forment des gisements d’eau minérale. Protégés par des couches de sol imperméables, ils sont isolés des autres systèmes hydrologiques.

Pour l’eau minérale naturelle d’OGEU par exemple, les précipitations d’altitude s’infiltrent dans les roches calcaires des Pyrénées pour descendre à 600 mètres de profondeur. Après 15 ans de cheminement, elles passent sous le gave d’Ossau pour jaillir et alimenter les sources d’Ogeu.

 

6ème ÉTAPE : Les nappes aquifères du sous-sol

L’eau peut aussi s’accumuler en sous-sol dans des nappes.  Elle se prête par la suite à un nouveau processus d’évaporation ou de sublimation plus ou moins différé.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.